Le mot de la fondatrice

Vous êtes ici : Accueil > Le mot de la fondatrice

Pourquoi avoir créé Crisalyence ?

​Crisalyence est né du souhait de promouvoir l’intervention psychosociale et la gestion de crise de telle sorte que :

  • intervenir dans des situations d’urgence ne soit pas synonyme d’intervenir en urgence ;
  • l’intervention auprès des personnes touchées ne se fasse pas au détriment du système touché ;
  • les intervenants n’aient pas le sentiment de travailler sans filet ;
  • les systèmes exposés à une récurrence d’événements développent des ressources pour ne pas s’épuiser. 

C’est la raison pour laquelle Crisalyence réuni l’expérience de l’intervention de terrain et des dispositifs collectifs de crise, d’une part, et de la prévention du bien-être des travailleurs et de la législation du bien-être au travail, d’autre part. 

Disposer de l’expérience conjointe de ces deux champs d’expertise permet à Crisalyence d’agir en amont d’une crise pour renforcer les ressources du système pour y faire face, et à la suite d’une crise pour limiter ses impacts sur le système et les individus qui le composent, et pour extraire de la crise l’expérience utile pour renforcer le système. 

Car le système touché par un événement traumatique continue à en ressentir les effets au-delà de l’intervention immédiate et post-immédiate qui peut être menée auprès des personnes touchées, et mérite, à ce titre, d’être accompagné.

La préparation de l’intervention psychosociale et son intégration à l’organisation du système en amont de la crise contribuent quant à elles à limiter les impacts néfastes de la crise sur le système et les individus, et constituent des puissants leviers de résilience pour le système et les individus touchés par la crise. 

Le regard enrichi de nos deux champs d’expertise que nous posons sur la crise avant, pendant et après celle-ci nous permet de soutenir les systèmes dans la mise en place d’une réponse globale. Et de faire ainsi de toute crise une opportunité de changement.

 

Comment s’expliquent et s’articulent les champs d’action de Crisalyence ?

​La gestion de crise est souvent le levier qui place les entreprises et les institutions face à la nécessité de considérer l’intervention psychosociale de crise. Un événement critique s’est produit, un soutien est alors recherché pour prendre soin des personnes touchées ou pour désormais mieux organiser la réponse à la crise. L’intervention de Crisalyence vise la prise en charge des besoins psychosociaux dans cette phase immédiate et leur suivi dans la phase post-immédiate. Et lorsque que la crise révèle un risque d’exposition spécifique aux événements critiques, Crisalyence accompagne l’entreprise ou l’institution dans la mise en place ou la mise à jour d’un dispositif de crise, ce qui peut impliquer la constitution d’une équipe interne d’intervenants psychosociaux et leur formation.

​Via la formation et ses différentes modalités d’application, Crisalyence souhaite oeuvrer à promouvoir l’intervention psychosociale de crise et le fait de prendre soin aussi de celui qui intervient. Car bien que l’intervention psychosociale de crise se distingue de l’intervention que les psychologues peuvent mener dans une phase ultérieure de la crise, elle est encore souvent « confondue » avec celle-ci ou négligée dans la gestion d’une crise. De plus, les espaces qui proposent support et apprentissage continu aux intervenants de la crise font encore trop défaut.

​Le pôle recherche et développement est la réponse évidente au fait que la recherche scientifique et la pratique de terrain sont indissociables. Enrichir et adapter la pratique de terrain par les apports de la recherche scientifique et contribuer à alimenter cette dernière par l’expérience de terrain.

 

​D’où vient le nom Crisalyence ?

​Analyser la crise pour en extraire l’expérience.

C’est notre leitmotiv, notre dynamique. Et un moyen mémo-technique pour retomber sur la bonne orthographe, car la sonorité du nom peut mener à différentes écritures: crysalience, crisalience, crisaliance, crisalliance, chrysaliance, chrisaliance, crysalliance, chrysalliance, crise-alliance, etc.

Le nom Crisalyence évoque un champ lexical inspirant quand on parle de crise: chrysalide, crise-alliance, lien, résilience, reliance.